Passage de relais à MèTIS Europe

Il y a quelques jours, à Bruxelles, le conseil d’administration m’a fait l’honneur de m’élire Président.

Un honneur mais aussi un défi tant Lionel Deniau, fondateur de MèTIS Europe, a porté et incarné le projet de cette association.

Militant engagé et visionnaire, il a œuvré à regrouper les professionnels s’intéressant aux traitements des troubles psychologiques qui se manifestent par des troubles du comportement, au-delà de nos frontières, avec le souci constant d’une meilleure reconnaissance de leurs droits et d’amélioration de la qualité du soin et de la participation sociale de ces enfants.

Il nous appartient d’aller au bout de ce projet dans le sillon tracé…

Juriste de formation, j’ai fait le choix après avoir enseigné à l’université de m’orienter vers le secteur médico-social en 2007. A partir de là, je me suis intéressé aux travaux de l’AIRe puis de MèTIS.

Plus que jamais, dans un contexte de crise sanitaire, la santé mentale de la jeunesse doit être au cœur des préoccupations des pouvoirs publics. Les effets à long terme sont difficiles à évaluer, pour autant, cette crise a fait émerger une problématique bien antérieure, celle de l’insuffisance, de l’inadaptation et du manque de coordination des réponses aux troubles psychiques de la jeunesse en Europe.

Nous ne pouvons que réitérer notre appel, déjà formulé dans notre plaidoyer, aux responsables politiques et tout particulièrement les commissaires européens à se saisir du sujet et aller plus loin en forgeant une politique européenne commune en faveur de réponses plus adaptées aux besoins de ces jeunes.

La dernière étude HBSC (Health Behaviour in School-Aged Children) sur le comportement des enfants publié par l’OMS met en évidence une dégradation de la santé de mentale des jeunes. Un adolescent sur cinq est touché par au moins un problème psychologique chaque année.

Dans notre plaidoyer de 2019 nous évoquions notamment, la nécessité de promouvoir la santé mentale de la jeunesse, de garantir et faciliter l’accès aux soins.

Fidèle à ses engagements et à ces valeurs ancrés dans l’idéal européen, MèTIS Europe va continuer à œuvrer à favoriser le développement d’un cadre de référence, politique, social et culturel à l’échelle de l’Union Européenne concernant ces jeunes.

 « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible »

Antoine de Saint Exupéry


Mes remerciements à Lionel


Mes remerciements aux administrateurs

 

Christophe Buisson

Lien Permanent pour cet article : http://www.metis-europe.eu/passage-de-relais-a-metis-europe/